mardi 11 avril 2017

Nouvelle création, une spirale aromatique !

Pour favoriser la culture des plantes aromatiques, nous venons d’installer une spirale aromatique, devant la maison.
Nous nous sommes inspirés de la réalisation d’une amie qui applique les principes de la permaculture dans son jardin.
L’idée est que cette structure, sorte de parterre surélevé en spirale, accumule la chaleur et tempère les variations de température. La pente crée un microclimat plus chaud que les alentours. La butte surélevée est bien drainée. Cela permet ainsi d’offrir sur un petit espace un micro climat, une humidité, et une nature de sol adaptée à chaque plante.

Au départ nous avons tracé un cercle de 1 m 80.
La fin de la spirale est orientée au sud.



Nous n’avons pas creusé le sol, l’idée  étant d’amener la terre en fonction des besoins des végétaux. Nous avons étalé du sable sur toute la surface.



Au centre, de ce qui sera la partie la plus haute, nous avons mis des gravats des cailloux.



La structure de la spirale est en pierres de schiste pourpre, c’est la pierre locale dont est construite la maison. Il nous restait quelques belles pièces, souvenir de nos travaux titanesques de rénovation.
Nous avons juste cimenté la base de la structure pour la soutenir, et fixer des morceaux de fer pour maintenir les pierres. Il faut éviter d’utiliser trop de ciment afin de laisser les « petites bêtes » s’installer.



Tout en haut, nous avons mis une faible couche de terre végétale en surface, mélangée à du sable et des petits cailloux afin que la spirale soit bien drainée.



Nous avons rempli  la circonférence de terre plus ou moins riche, en  respectant la pente.



Au sommet, nous avons planté un thym citron, un thym commun,  Puis une sarriette. Ensuite de la coriandre, de la ciboule. Le pied de menthe a été planté avec un contenant pour éviter qu’il n’envahisse tout l’espace. Ensuite vient la ciboulette qui sera à l’ombre d’une pierre, puis de la livèche, de l’aspérule du persil et de la mélisse. Le basilic trouvera sa place plus tard, il fait encore un peu frais, et il reste au chaud dans la cuisine.



Plein de bonnes senteurs en perspective, de bons petits plats sains et un festin pour les insectes butineurs !





.






















vendredi 19 août 2016

La confiture de sureau ! un régal vitaminé !!

Cette belle chaleur des derniers jours a bien fait mûrir les baies de sureau (le sureau noir). Les oiseaux , merles et grives qui gîtent dans notre jardin et adorent ce fruit m'ont donné le signal... Je peux récolter les premières baies.


Après la récolte, j'ai égrainé les ombelles avec une petite fourchette.

J'ai placé les baies de sureau dans mon chaudron à confiture avec un peu d'eau pour faire éclater les grains, puis j'ai passé tout cela au moulin à légumes.


Ensuite, j'ai ajouté le même poids de sucre et j'ai laissé macéré une nuit. Le lendemain, j'ai fait cuire l'ensemble pendant environ 35 minutes en ajoutant 4gr d’agar-agar par kilo de fruit, dix minutes avant la fin de la cuisson.
Hum, cette confiture est un délice...

vendredi 15 juillet 2016

Un petit tour au jardin

Un peu de poésie et de douceur...

Regardez les fleurs s'épanouir, sentir leur parfum,
voilà des petits bonheurs qu'il faut cueillir un peu chaque jour.



mercredi 27 avril 2016

Avec le printemps, le jardin s'ensoleille de jolies fleurs de pissenlits.

C'est le moment pour faire cette délicieuse confiture que la toute la famille adore, et de la faire découvrir à nos hôtes.

Tout d'abord, petit exercice physique, il faut ramasser 360 fleurs de pissenlits puis les faire sécher au soleil.
Ensuite mettez les fleurs dans une bassine à confiture avec 4 oranges bio, et 3 citrons bio, coupés en petits morceaux.


Couvrez l'ensemble d'eau et faites cuire environ 45 minutes.

Laisser refroidir et mixer l'ensemble au blender. Remettez dans la bassine à confitures avec le poids équivalent de sucre, ou un peu moins si vous préférez une confiture moins sucrée.
Remettez à cuire pendant environ 30 minutes en ajoutant 10 minutes avant la fin 8 grammes  d’agar-agar.
Il n'y a plus qu'à déguster ....